Retour à la Page d'Accueil

A propos du monument aux morts de Rebais ... suite...

 

 

Le secrétariat de la mairie m'a fait parvenir les actes de naissance et de décès d'André Mutel (1895-1916)

Je pense que cette famille peut intéresser quelques personnes qui se pencheraient sur l'histoire de Rebais.

Georges Mutel (1870-1924), cultivateur à la ferme du Petit Fays, a été maire de Rebais en 1912, succédant probablement au Docteur Farny, jusqu'à sa mort en 1924.

Pendant la guerre, il a été Garde voies de Chemins de fer (G.V.C.) comme les hommes de son âge. Il a chuté et a été blessé à la jambe. Gangrénée, elle a été amputée, et il est mort en 1924 des suites de cette blessure. Sa veuve, Adélina COUESNON, est décédée en 1955.

Leur fils, André Mutel (1895-1916) , affecté au 4ème bataillon de chasseurs à pied, a effectué ses classes jusqu'en mai 1915 à Chalons sur Saône où était également mon grand père André HOUDRICHON affecté au 17 ème bataillon des chasseurs à pied.

Son unité était en mai 1915 dans les Flandres, en juin en Artois, en juillet-août en Lorraine et de septembre à décembre en Champagne. Motocycliste, il a eu un accident. Il est mort des suites de cet accident à Rebais et est donc considéré comme "Mort pour la France".

Le petit neveu d'André Mutel, Dominique Champenois, a exploité la ferme de Petit Fays jusqu'à ce qu'elle soit vendue.

 

A suivre...

 

Denis Sarazin-Charpentier

 

 

Retour à la page précédente